Paypal

Service de paiement en ligne



1907, croisière en Grèce

1907Auteur : Maryvonne Pellay

Un soir, en rangeant, je suis tombée sur un album de photos « Croisière en Grèce, 1907 ». Qui était-donc à bord? Lutte des classes, enquête policière sur un afflux de sculptures grecques anciennes à Paris, émancipation des femmes, amours perdues, tous ces ingrédients, placés dans le vase clos d’une belle goélette à vapeur, font revivre ce passage vers le XXe siècle, amorcé à partir de 1900 et s’achevant avec la guerre de 14-18. Certains passages de ce roman l’auraient sans doute condamné à l’Enfer au XIXe ! Mais ils ont été écrits par les protagonistes qui ont osé s’exprimer, ce qu’un auteur du XIXe n’aurait pas fait. Aucun des passagers n’en sortira indemne !

Avis de lecteurs

D’un côté, une intrigue policière rigolote bien stimulante. De l’autre des personnages plongés dans des situations ‘intéressantes’ qui les bousculent et remettent en question leurs confortables certitudes pour les uns, leur trouble malaise pour les autres.
Ceci dit, et même si je ne peux pas m’empêcher de regretter que le truc passe à côté du coup de génie, je suis épaté par l’avalanche de situations fascinantes dans lesquelles sont plongés tous les personnages et je ne suis pas près de les oublier.  (Alain)

J’ai lu ce livre d’une traite ou presque. Lecture très agréable!
Il ressemble un peu à ces séries que tu ne peux pas quitter facilement. Il te tient en haleine.
J’ai adoré, vraiment adoré, les deux premiers chapitres.
J’ai trouvé le troisième judicieux et original pour introduire le récit de la croisière.
La croisière:
Même si j’avais du mal à quitter le livre, la première partie m’a rappelé un peu ces descriptions de femmes exagérément séduisantes des livres de Guy des Cars.
On a l’impression de vivre sur le bateau, surtout pour la partie en vase clos.
Toutes les perles de culture et les termes techniques parfois, peuvent attiser la curiosité et donner envie d’approfondir ou de connaitre sans pour autant entraver le plaisir de la lecture.
Malgré tous ces détails je m’imaginais sans cesse l’histoire de nos jours et les photos me rappelaient à l’ordre.
Les personnages m’ont tous plu mais Laurent reste le plus riche.
Tous les passages sur la sculpture m’ont enchantée. Les descriptions étaient envoutantes. Et là peut-être que chacun y trouve son compte, qui dans la musique, qui dans l’Histoire, qui dans l’archéologie. (Fabienne)

 

Publié aux éditions 7 Écrit